Onglets principaux

Marine Legrand

Docteur

Coordonnées : marine.m.legrand[at]gmail.com

Équipe(s) : Anciens membres du laboratoire

Recherche fondamentale et appliquée.

Thèmes de recherche

Anthropologie des savoirs, gestion de la biodiversité, aménagement urbain, paysage, écologie politique,



Description

 

Docteur en anthropologie de l’environnement

En quelques mots

Issue d’une formation interdisciplinaire en écologie et anthropologie sociale, mes recherches touchent la prise en compte de la diversité des savoirs sur la nature dans les pratiques d’aménagement des territoires. Jusqu’à présent je me suis principalement intéressée à la thématique du « retour de la nature en ville » en Europe occidentaleJ’étudie la pluralité des savoirs et des imaginaires qui entrent en tension, entre logiques institutionnelles et usages locaux, dans diverses situations la cohabitation entre citadins et autres formes de vie s’avère problématique. J’ai travaillé successivement sur la gestion municipale des populations de pigeons bisets, la prise en charge associative des populations de « chats libres », et le tournant écologique dans la gestion d’un grand parc urbain (le parc de la Courneuve, 93).  J’ai auparavant travaillé comme coordinatrice d’un projet de sciences participatives sur la biodiversité ordinaire, Vigie-Nature.

Intérêts méthodologiques : Recherche participative, ethnographie multi-espèce, expérimentations art / science

 

Titre de la thèse :

La mise en ordre écologique des parcs urbains : savoirs, pratiques et paysages (Exemple d’un grand parc francilien)

Thèse soutenue le 14/09/2015, préparée sous la direction d’Anne-Caroline Prévot (CESCO) et Anne Sourdril (LADYSS). Obtenue avec mention très honorable et félicitations du jury.

 

Composition du jury :

Mme Catherine Larrère, Professeur, Université Paris 1, rapporteur

M. Raphaël Mathevet, Directeur de recherche, CNRS, CEFE Montpellier, rapporteur

Mme Frédérique Chlous, Professeur, Muséum national d’Histoire naturelle, examinateurprésidente

Mme Véronique Servais. Professeur, Université de Liège, examinateur

Mme Anne-Caroline Prévot, Directrice de Recherche, CNRS, Muséum national d’Histoire naturelle, directrice de thèse,

Mme Anne Sourdril, Chargée de recherche, CNRS, Université Paris 10, co-directrice de thèse

Résumé de la thèse :

En France, l’intérêt des collectivités locales pour la gestion écologique des parcs et jardins s’est structuré dans les années 1980. Cela conduit à la création d’un nouveau modèle paysager, qui traduit la rencontre, dans les territoires urbains, de deux dynamiques, la transformation de l’aménagement urbain sous le regard des sciences biologiques, et celle de l’élargissement du spectre de la conservation de la nature à l’aune de la biodiversité urbaine. L’objectif de cette thèse a été d’analyser les rapports entre pratiques locales, construction des savoirs et production du paysage, autour de la tentative d’une collectivité locale de faire cohabiter dans un même espace loisirs urbains et conservation de la biodiversité. Cette réflexion s’appuie sur une étude de cas en Seine-Saint-Denis, c’est sous le terme de « gestion harmonique » que le Conseil général a affiché son intérêt pour la biodiversité urbaine. Ce modèle a formé le point focal d’une enquête ethnographique centrée sur un parc d’environ 400 hectares construit dans les années 1960, dont la gestion a changé suite à un conflit autour de la préservation d’un étang. Celui-ci accueille aujourd’hui 2 millions de visiteurs par an. L’intérêt les acteurs naturalistes locaux pour les espèces rares d’oiseaux et d’amphibiens qu’il abrite, lui vaut finalement d’être désigné comme site Natura 2000.

L’histoire de la construction du parc est étroitement liée à l’influence de l’idéologie hygiéniste sur l’aménagement de la banlieue de Paris. La redéfinition de l’action publique et son appropriation de la question de la biodiversité comme objectif de gestion constitue un tournant par rapport à cette historie, au travers d’un remplacement du modèle paysager institutionnel des espaces verts par un nouveau modèle institutionnel, celui de l’espace naturel urbain, dont la gestion emprunte à l’horticulture et à la restauration écologique. La redéfinition du statut des lieux se traduit par des modes de sélections nouveaux des savoirs et des pratiques légitimes, à l’aune de l’écologie scientifique. La rationalisation de l’action publique en faveur de la biodiversité s’accompagne de déplacements des contraintes qui pèsent sur les pratiques citadines, et produisent de nouveaux dispositifs de surveillance qui restent néanmoins toujours lacunaires

 

Publications

Revues à comité de lecture

2016 (à paraitre) Frédérique Chlous, Anne Dozières, Dominique Guillaud,  Marine Legrand. "Foisonnement participatif : des questionnements communs ?" (Introduction au dossier thématique "Les sciences/recherches participatives dans la production des savoirs naturalistes) Natures, Sciences, Sociétés.

2016 (à paraitre) Marine Legrand, Anne Dozières, Hélène Dupont,  Julie Scapino, Frédérique Chlous "Etude comparée des dispositifs participatifs : Passer les frontières entre les disciplines, les objets et les modalités (Action thématique transversale du Muséum national d’Histoire naturelle)" Natures, Sciences, Sociétés.

2015 Marine Legrand, « Le paradoxe de la gestion harmonique : construction d’un patrimoine écologique et dispositifs de contrôle de l’espace au sein d’un parc urbain », Ethnographiques.org 29 [en ligne]

2013 Marine Legrand, « Vigie-Nature : sciences participatives et biodiversité à grande échelle », Cahiers des Amériques latines, dossier "participation et restitution" 72-73 : 65-84.

Chapitre d’ouvrage

2012. Anne-Laure Gourmand, Marine Legrand et Alix Cosquer. « Vigie-Nature, quand la recherche en écologie devient participative » in Fleury, C et Prévot-Julliard, AC (dir) L’exigence de la réconciliation, Biodiversité et société. Fayard.

Communications

2015  «Nature as a public service ? » Séminaire de l’Institut d’Anthropologie Sociale de l’Université de Berne

2015 «Welcoming birds in urban parks. Mutual learning and adaptation » Association of social anthropology of the UK and Commonwealth, Annual Conference. (University of Exeter)

2014 «Ecological landscaping and power deployment on humans and other forms of life in urban parks. A case study in France. » European Association for social Anthropology. Biennal conference (University of Tallinn)

2014 «Hidden marshes, opaque woods. Wildlife management and power deployement in urban parks. A case study in France.» International Association for Society and Ressource Management annual conference. (University of Hanovre)

2014 avec Joanne Clavel « Respirations communes, entre écologie et politique. » colloque Eco-Somatiques organisé par le groupe de recherche « Soma&po »,  Centre National de la Danse, Pantin

Orgnanisation de séminaire

2014 et 2015 Co-organisation d’un séminaire et production d’un web-documentaire : « dispositifs participatifs de productions de savoirs naturalistes au muséum » (financé par l’Action Transversale du Muséum "savoirs naturalistes, expertise et politique de la biodiversité")


Enseignement et pédagogie

Enseignement et pédagogie

Responsable d'enseignement :

M2 Communication et développement territorial (Lille 3) Module Initiation à l’approche anthropologique du territoire,2011 à 2015

M2  Dynamiques culturelles.  (Paris 13) Participation à l’encadrement d’un projet de conception d’exposition à partir d’entretiens et d’archives. « La nature vécue et ressentie dans le bidonville de La Campa 1957-1971», 2013

Interventions ponctuelles :

L3 Pro Gestion environnementale du paysage végétal urbain (MNHN), module Ecologie urbaine, 2015

M2 Patrimoine naturel et société (MNHN) modules Préservation de la biodiversité et Fonctionnement des socio-écosystèmes 2013 à 2015.

M1 Culture, médias (Paris 13)  module Méthodologie de la recherche , sur la conduite d’une enquête ethnographique. 2013

Encadrement étudiants

2016 avec Joanne Calvel, M2 Environnement, Développement, Techniques, Sociétés, MNHN. « Figures de l'amateur autour des suivis ornithologiques de Vigie-Nature »

2013 M1 Géographie Université Paris 4. « Du loisir à l’environnement ? Usages et relations institutionnelles autour du le parc Georges Valbon »

Autres missions

Diffusion de la connaissance

Exposition :

2016 Exposition interdisciplinaire sur le thème des sols urbains : « SOLS FICTIONS Expériences arts et sciences » COAL, domaine de Chamarande, du 27 mars au 29 mai. Plus d'information

Ecritures grand public :

2016 avec Nathalie Blanc et Anaïs Tondeur Solifères, êtres absurdes. recueil de contes illustrés publié dans le cadre de l'exposition SOLS FICTIONS (COAL, domaine de Chamarande), 62 p.

2014 « Savoirs sur la nature, vers un dialogue entre cultures ». Atlas de la biodiversité en Seine-et-Marne, tome 4 : paysages.

2013 « La ville durable, vers un urbanisme unidimensionnel ? » Transrural initiatives n° 431

 

Communications :

2015 « Co-habiter ? » rencontres-débat pour une culture durable, domaine de Chamarande, en partenariat avec COAL (91)

2014 « La réintroduction de l’homme dans la nature ? » Table ronde art & science, organisée dans le cadre de la FIAC en partenariat avec le MNHN et COAL (Paris)

2013 « Usages et paysages de la Gestion harmonique. Une approche ethnographie dans les parcs de Seine-Saint-Denis » Rencontres techniques du paysage en Seine-Saint-Denis. (CG93 / UNEP) Table ronde « les usages spontanées dans les parcs, de l’inattendu au transgressif ».

2013 « Circulation des savoirs sur la biodiversité dans les parcs urbains » Observatoire Départemental de la Biodiversité Urbaine (CG93) – Journée annuelle de restitution (Bobigny)

2012 « Les sciences de la conservation, une enquête à suspense ». avec Ariane Legros, Anne-Christine Mionnet, Christie Lecoeur, Hélène Cheval. Congrès des étudiants du MNHN (Concours de vulgarisation scientifique) Premier prix du jury.

 
 
 

Contact

MNHN - CESCO
 43 rue Buffon
75005 Paris

Contacter la personne de votre choix par le biais des fiches personnelles
fax : 01.40.79.38.35